Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 18 avril 2021 

Document

Article

Titre : UNE ETUDE DE L'EFFET DES COMPOSES ORGANOSILICIES SUR LE PROCESSUS DE BROYAGE
Réf. ATILH n°02151
Source : SILIKATY
(1970)
Auteur(s) : ZADAK Z.
et ZEZULKA J.
Mots clés : FONDS ATILH / Agglomération / Broyage / Représentation graphique / Agent de mouture / ETAT LIQUIDE
Résumé : SILIKATY, TCHEC., 1970, N 1, 49-64
La courbe de broyage est divisée en 3 régions. La première région est conforme à la loi de Rittinger sur la proportionnalité entre l'énergie fournie et l'augmentation de la surface spécifique. La deuxième région suit la relation de Zeisl. Dans la troisième région l'incrément d'énergie de broyage augmente rapidement et celui de la surface spécifique est pratiquement nul. La signification des courbes de broyage est expliquée avec celle de leurs gradients pour différentes concentrations des liquides organosiliciés ; les gradients représentent le degré de dégradation de l'énergie fournie dans la région linéaire (I). La perte d'énergie peut être lue soit à partir de diagrammes ou calculée. On trace deltaS max en fonction de la concentration des liquides organosiliciés, deltaS max représentant la frontière entre les régions (I) et (II). Les courbes de broyage suggèrent l'introduction d'un coefficient AE de perte d'agglomération qui exprime la quantité d'énergie nécessaire pour supprimer l'agglomération. Le principal effet des composés organosiliciés serait la suppression de l'agglomération.
Langue : Tchèque

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021