Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 25 février 2021 

Document

Article

Titre : DEFLOCULATION DE LA PATE DANS LA FABRICATION DU CIMENT PORTLAND PAR VOIE HUMIDE
Réf. ATILH n°03828
Source : ACS BULLETIN
(1971)
Auteur(s) : ISH SHALOM M.
et YARON I.
et GANS D.
Mots clés : FONDS ATILH / CIMENT PORTLAND / Cru ciment / PATE CRUE CIMENT / Métal alcalin / Procédé voie humide / PHOSPHATE / Lignosulfonate / Agent surface / DEFLOCULATION / SODIUM PHOSPHATE / Défloculant
Résumé : ACS BULLETIN, USA, SEP 71, V 50, N 9, 733-41
Les agents de défloculation étudiés ont compris des polyphosphates, des lignosulfonates, des extraits alcalins de tourbe et des agents tensioactifs. Les plus efficaces ont été des polyphosphates : un produit commercial, l'hexamétaphosphate de sodium et le triphosphate de sodium (STP), comme l'on montré aussi des essais industriels ; les extraits alcalins locaux, moins efficaces, sont pourtant souvent utilisés du fait de leur bas prix de revient. La concentration en ion Ca++ peut diminuer la réduction potentielle de la teneur en eau, ceux-ci formant sans doute des complexes ou un précipité avec une partie du défloculant ; ceci peut expliquer l'efficacité plus faible des défloculants dans les pâtes salines. D'autre part, pour de faibles quantités de défloculant, il faut compter avec un effet défloculant légèrement atténué par rapport à la courbe de référence, cette courbe étant basée sur les valeurs initiales de la contrainte de cisaillement.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021