Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 27 septembre 2020 

Document

Divers

Titre : ANALYSE THERMIQUE DIFFERENTIELLE (ATD) ET CINETIQUE CHIMIQUE
Réf. ATILH n°04667
Edition : ? - 1971
Auteur(s) : LEFEBVRE A.
et GIELEN F.
Mots clés : EQUIPEMENT / FONDS ATILH / Vitesse réaction / Utilisation / Théorie / Analyse thermique différentielle / CHALEUR
Résumé : UNIVERSITE LIEGE FAC. SCI. APPL. COLLECT. PUBL., BELG., 1971, N 23, 3-20, G.1671
L'utilisation d'un réacteur de compensation est intéressante pour éviter les complications dues à l'introduction des réactifs. Cette manière de procéder permet de donner une théorie plus générale de l'analyse thermique différentielle isotherme et simplifie son exploitation. L'ATD n'est rigoureusement utilisable que si une telle réaction se passe dans le réacteur. Dans le cas de plusieurs réactions simultanées, seul l'effet global de dégagement de chaleur est mesuré et l'ATD à elle seule ne permet plus de tirer de renseignements cinétiques quantitatifs ; d'autre part, l'ATD à régime isotherme peut avoir une valeur discutable dans certains cas (si la réaction possède une très forte énergie d'activation par exemple), le delta t utilisé pour les mesures étant à l'heure actuelle < 1 °C mais généralement > 0,1 °C. La chaleur de réaction peut être déduite simplement au moyen d'un essai de simulation électrique si la conversion à l'équilibre est connue par la relation : (-deltaHA) = 0,24 Vitc (oméga r/oméga s)(1/(nA,o-nA,e). Inversement, la connaissance de la chaleur de réaction permet de calculer la conversion à l'équilibre et, de là, la constante thermodynamique. La méthode permet d'obtenir la conversion en fonction du temps pour les réactions simples et de là les grandeurs cinétiques caractéristiques (F/féquil.) = (oméga t,1 + oméga t,2)/oméga r.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020