Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 23 septembre 2021 

Document

Article

Titre : MECANISME DE FORMATION DU CIMENT MAGNESIEN
Réf. ATILH n°04727
Source : SILIKATTECHNIK
(1972)
Auteur(s) : KAHLE K.
Mots clés : FONDS ATILH / DURCISSEMENT / HYDRATATION / Magnésie / SULFATE / Hydrate / Ciment magnésien / MAGNESIUM / CALCIUM OXYDE / Système chimique / Sulfate de magnésium / Liants divers / Hydroxyde de magnésium
Résumé : SILIKATTECHNIK, ALL., MAI 72, V 23, N 5, 148-51
Dans le système MgO-MgSO4-H2O (entre 20 et 95 °C), il existe pour chaque concentration de MgSO4 et chaque température un seuil au-dessus duquel le MgO dissous dans la solution de MgSO4 se sépare sous forme de sulfate d'hydroxyde de magnésium hydraté et au-dessous duquel il se sépare sous forme de Mg(OH)2 ou sous forme d'un mélange des deux. Ces hydrates, se trouvant à l'état colloïdal ou finement cristallisé, sont déterminants pour les résistances du matériau. L'état idéal correspondrait à une transformation totale de Mg(OH)2 en ces hydrates. Pour approcher de cet idéal au cours de la fabrication de panneaux liés de MgO-MgSO4, il faut utiliser un oxyde de magnésium actif (liant de magnésie), prendre un rapport MgO : MgSO4 = 5 : 1, tenir compte des domaines de stabilité des sulfates hydratés et réaliser un durcissement du matériau en atmosphère saturée de vapeur d'eau sous pression élevée (> 3 atm). Il est possible en particulier de réaliser un durcissement rapide de la magnésie à haute température en atmosphère saturée de vapeur d'eau, le sulfate hydraté 5Mg(OH)2.MgSO4.3H2O étant stable jusqu'à des températures de 320 °C.
Langue : Allemand

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021