Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mardi 28 septembre 2021 

Document

Article

Titre : CONTROLE DE LA POUSSIERE ET DES PARTICULES ABRASIVES DANS L'INDUSTRIE CIMENTIERE
Réf. ATILH n°05153
Source : CEMENT TECHNOLOGY
(1972)
Auteur(s) : WADDINGTON JN.
Mots clés : TRANSPORT / FONDS ATILH / Contrôle / Broyage / Clinker / Cuisson clinker / Matière première / Dépoussièreur / Dépoussièreur électrique / POUSSIERE / Refroidissement / Dépoussièreur couche poreuse / Procédé voie humide / Procédé voie sèche / Filtre manche
Résumé : CEMENT TECHNOLOGY, GB, SEP-OCT 72, V 3, N 5, 188-93
Les systèmes de dépoussiérage les plus efficaces en cimenterie sont les précipitateurs électrostatiques et les filtres à manches. Les premiers sont utilisables jusqu'à plus de 200 °C ; leur rendement croît nettement en présence d'humidité dans le courant gazeux et dépasse couramment 98 % ; la charge du précipitateur peut être éventuellement réduite par des cyclones de pré-séparation ; cependant, en cas de défaillance technique, des quantités accrues de poussière passent dans l'atmosphère. Les filtres à manches, utilisables au-dessous de 150 °C, sont aujourd'hui équipés de tissus synthétiques feutrés et nettoyés par envoi d'un courant inverse ; des rendements supérieurs à 99,8 % sont couramment obtenus pour des charges en poussières d'un millier de grains par m3 d'air ; en cas d'arrêt de fonctionnement, ils forment une barrière physique entre la source de poussières et l'atmosphère. Quel que soit le type de dépoussiéreur choisi, la qualité de la construction et la facilité de l'entretien sont déterminantes, les révisions étant limitées à des périodes brèves et très espacées.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021