Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 30 septembre 2020 

Document

Article

Titre : LES CIMENTS DE LAITIER ET LEURS UTILISATIONS
Réf. ATILH n°05280
Source : MONITEUR DES TRAVAUX PUBLICS ET DU BATIMENT
(1972)
Auteur(s) : VENUAT M.
Mots clés : CIMENT / Résistance mécanique / FONDS ATILH / FABRICATION / Utilisation / Ciment métallurgique / Laitier granulé / Composition / LIANT HYDRAULIQUE / Ciment Portland composé / NORME / Ciment haut fourneau / CALCIUM OXYDE / Ciment sursulfaté / Chaux hydraulique / CIMENT TRAVAUX MER / CIMENT A MACONNER / CIMENT DE LAITIER A LA CHAUX
Résumé : MONITEUR DES TRAVAUX PUBLICS ET DU BATIMENT, FR., 30 DEC 72, V 69, N 53, 65-70, G.1742
Les trois principaux constituants du laitier sont la chaux, la silice et l'alumine. Pour pouvoir être utilisé en cimenterie le laitier doit avoir une composition chimique convenable, être bien vitrifié et granulé. Les ciments de laitier contenant peu de laitier sont assimilables au ciment Portland, ceux qui en contiennent une forte proportion ont des propriétés particulières (temps de prise un peu plus long) et des applications différentes. Les ciments de laitier sont favorables à l'étuvage et supportent des températures élevées ; ils permettent de réaliser des bétons résistant à l'action des eaux agressives et ont une stabilité de volume remarquable. Il existe une gamme étendue de liants contenant du laitier. Les ciments de laitier sont en général broyés un peu plus finement que les ciments Portland sans constituant secondaire de la même classe de résistance (3 000 à 4 000 cm2/g Blaine suivant les ciments). Le contrôle de la quantité du laitier se fait par comptage des grains au microscope. Les ciments à forte teneur en laitier conviennent bien pour les fondations, les travaux souterrains, les bétons en grande masse, les bétons à la mer et la préfabrication.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020