Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mardi 29 septembre 2020 

Document

Article

Titre : ACTION DES ADJUVANTS INORGANIQUES SUR LA PRISE ET LE DURCISSEMENT DU CIMENT PORTLAND
Réf. ATILH n°05383
Source : ZKG
(1973)
Auteur(s) : LIEBER W.
Mots clés : Résistance mécanique / FONDS ATILH / Adujant béton / Accélérateur prise / Prise ciment / DURCISSEMENT / CIMENT PORTLAND / HYDRATATION / CHLORURE / Halogénure / Phase C3S / Phase C3A / ETTRINGITE / Chlorure de calcium / Chaleur hydratation / Système CAO-SIO2 / Sulfoaluminate de calcium / Métal alcalin / Aluminate / Système CAO-AL2O3 / ANION / Hydrolyse / PHOSPHATE / Borate / Retardateur prise / Sulfoaluminate / Oxyde de phosphore / Cation / Fluorosilicate / Syngénite
Résumé : ZKG, ALL., FEV 73, V 26, N 2, 75-9, TRAD. 1807
De nombreuses substances inorganiques, dont les éléments actifs peuvent être des cations ou des anions, agissent sur la prise et le durcissement en quantités même inférieures à 1 %. Les critères d'efficacité d'un adjuvant sont, en plus des variations visibles de la prise et du durcissement, le dégagement de chaleur dans les premières heures suivant le gâchage du ciment, la combinaison du sulfate (formation d'ettringite) et la formation de chaux hydratée (hydrolyse de C3S). Une action accélératrice n'a jamais été observée pour les cations, mais elle l'a été pour de nombreux anions tels que les halogénures solubles, ou les carbonates, silicates, aluminates et hydroxydes alcalins qui ne produisent cependant pas de réelle augmentation des résistances comme dans le cas de CaCl2. Les phosphates, arséniates, borates et fluosilicates produisent des retardements plus ou moins prononcés. Un dosage élevé en phosphates neutres peut aussi engendrer des liants à prise rapide.
Langue : Allemand

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020