Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 25 février 2021 

Document

Article

Titre : ASPECTS PRATIQUES DU CONCASSAGE DES MATIERES DURES. V
Réf. ATILH n°05403
Source : AUFBEREITUNGS-TECHNIK
(1973)
Auteur(s) : MOTEK H.
Mots clés : ALUMINIUM / FONDS ATILH / CALCAIRE / HUMIDITE / Préparation / Amiante-ciment / Broyage / DECHET / CHAUX / BROYEUR / Matière première / ARGILE / CONCASSAGE / Concasseur / AMIANTE / MATIERE ORGANIQUE / Broyeur choc / Concasseur impact
Résumé : AUFBEREITUNGS-TECHNIK, ALL., FEV 73, V 14, N 2, 72-9 TR.F.1743.5
Dans les broyeurs à percussion système Andreas, le broyage s'effectue par percussion des blocs rocheux sur les masses de percussion du rotor, sur la surface percutante puis entre eux. La construction classique à un rotor sans grille a des applications aussi diverses que la préparation des crasses d'aluminium, le concassage de stériles au fond, le lavage ou le concassage humide de matières calcaires ou argileuses, la préparation de l'amiante et le concassage d'ordures volumineuses. L'adjonction d'une grille permet de limiter la quantité de rejets et d'augmenter la proportion de sable du produit fini. Les concasseurs et les broyeurs à marteaux, à 1 ou 2 rotors, qui se distinguent essentiellement par la lourdeur de leur construction, utilisent les effets de chocs, de percussion, de cisaillement et de frottement. Les premiers sont largement utilisés pour la réduction des matières premières tandis que les seconds conviennent pour le broyage fin de matières non abrasives, de dureté moyenne, telles que le verre filé, le charbon, la chaux, les produits organiques ou l'argile.
Langue : Allemand

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021