Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 17 janvier 2021 

Document

Article

Titre : L'HYDRATATION DE CIMENT A PROJETER A 20 DEGRES C
Réf. ATILH n°05704
Source : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH
(1973)
Auteur(s) : UCHIKAWA H.
et TSUKIYAMA K.
Mots clés : Résistance mécanique / FONDS ATILH / Béton projeté / Ciment spécial / Adujant béton / Prise ciment / Projection / PRISE RAPIDE / HYDRATATION / OXYDE / Composition chimique / Métal alcalin oxydé / SILICE / Magnésie / Phase C3S / POROSITE / Pâte durcie ciment / Sulfate de calcium / ETTRINGITE / Phase C2S / Composition phase / SULFATE / Système CAO-SIO2 / Tobermorite / Sulfoaluminate de calcium / Métal alcalin / ACIDE / Alumine / Oxyde de sodium / Trioxyde de soufre / CALCIUM OXYDE / Temps prise / Système CAO-AL2O3-FE2O3 / Oxyde de fer / Surface spécifique / Retardateur prise / Sulfoaluminate / Oxyde de potassium / Acide citrique
Résumé : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH, USA, MAI 73, V 3, N 3, 263-77
La vitesse d'hydratation du fluoroaluminate de calcium est influencée par la nature du retardateur. Dans un premier temps, le ciment dont la prise est réglée par de l'hémihydrate de sulfate de calcium montre une vitesse d'hydratation plus élevée que celui dont la prise est réglée par de l'acide citrique, mais par la suite cette tendance est inversée. Le degré élevé d'hydratation, la teneur importante en ettringite, la petite taille des pores et la faible porosité du ciment à projeter à prise réglée par de l'acide citrique lui donnent une meilleure résistance que le ciment utilisant l'hémihydrate de sulfate de calcium. La vitesse d'hydratation de l'alite dans le ciment à projeter, estimée à partir de la stoechiométrie d'hydratation, est deux fois aussi rapide que dans le cas de l'alite monoclinique dans le ciment Portland. La structure est beaucoup plus dense dans la pâte durcie de ciment à projeter que dans celle du ciment Portland.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021