Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée lundi 8 mars 2021 

Document

Article

Titre : ANALYSE A LA MICROSONDE DE LA PHASE FERRITIQUE DU CLINKER
Réf. ATILH n°05787
Source : CIMENTS ET BETONS, REVUE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION
(1973)
Auteur(s) : HORNAIN H.
Mots clés : FONDS ATILH / Solution solide / STRUCTURE / Composition chimique / Clinker / Phase ferrite / SILICE / Magnésie / Microsonde électronique / Alumine / POIDS / Système CAO-AL2O3-FE2O3 / Oxyde de fer / CRISTAL / Phase C4AF / Oxyde de manganèse / Oxyde mineur / TITANE OXYDE
Résumé : CIMENTS ET BETONS, REVUE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION, FR., MAI 73, N 680, 4-13
Les dosages sont effectués à faibles tensions et à profondeur de pénétration constante. La phase ferritique des clinkers industriels renferme en moyenne 5 à 10 % en poids d'oxydes étrangers : SiO2 (3 %), MgO (1,5 à 3 %), TiO2 (1 à 3 %), Mn2O3 (0,1 à 2 %). MgO favorise l'introduction de SiO2 dans le réseau. Les solutions solides MgO-ferrite sont plus riches en chaux que les ferrites sans MgO. Le rapport molaire A/F des clinkers industriels tend vers la valeur limite 1,5 + ou - 0,2. Mais si l'on tient compte des éléments mineurs, les rapports F/A + équivalents sont voisins de 0,5 ; de même, les rapports C/A + F équivalents sont proches de 2 ; ces deux valeurs sont celles du composé théorique C4AF.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021