Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 24 janvier 2021 

Document

Article

Titre : UN NOUVEAU MATERIAU DE CONSTRUCTION, LE BETON COLLOIDAL LEGER
Réf. ATILH n°06784
Source : CIMENTS ET BETONS, REVUE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION
(1974)
Auteur(s) : VENUAT M.
et TRAN THANH PHAT
Mots clés : Résistance mécanique / FONDS ATILH / STRUCTURE / Adujant béton / RHEOLOGIE / Essai / COMPRESSION / HYDRATATION / Préparation / Résistance gel / Béton léger / Ouvrabilité béton / Béton frais / FLUAGE / Retrait / AIR OCCLUS / Entraîneur air / ABSORPTION / DEFORMATION / POROSITE / CAPILLARITE / Chaleur hydratation / CISAILLEMENT / COLLOIDE / VISCOSITE / Temps prise / Densité / Texture / Fluidité / BETON CELLULAIRE / Absorption eau / BETON GAZ / Absorption capillaire / Thixotropie / BETON MOUSSE / BETON COLLOIDAL
Résumé : CIMENTS ET BETONS, REVUE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION, FR., MARS-AVR 74, N 687 (NO. SPECIAL, ACTIVITES DU CERILH EN 1973), 88-99
Le béton colloïdal léger est facile à fabriquer à condition de choisir convenablement la nature de l'entraîneur d'air et du colloïde ainsi que les pourcentages des autres constituants : eau, ciment, sable fin. Ce dernier est nécessaire afin d'entraîner de l'air, de diminuer les retraits hydraulique et thermique et pour des raisons évidentes d'ordre économique. Son dosage peut être adapté et choisi en fonction des résistances mécaniques à obtenir. Le béton colloïdal léger possède une consistance de pâte très fluide mais cependant stable du fait de la présence de bulles d'air séparées les unes des autres. Il peut être transporté par canalisations même de faible diamètre et coulé très facilement. Il pénètre parfaitement dans des espaces de l'ordre du demi centimètre. Toute une gamme de densités peut être réalisée, mais les études ont porté surtout sur des bétons ayant des densités de l'ordre de 1 à 1,5. Le module de déformation est faible. Le retrait et les pertes de poids se stabilisent rapidement. L'absorption capillaire de l'eau, bloquée par les bulles, est remarquablement faible. Ce béton est destiné à être préparé sur le chantier et mis en place dans des coffrages. Des performances plus intéressantes seraient obtenues en usine de préfabrication grâce à des traitements thermiques appropriés dont il faudrait définir les cycles (étuvages et même autoclavage). Cela permettrait pour les usines de béton manufacturé de fabriquer de nombreux éléments légers : blocs, panneaux, dalles, cloisons (qui pourraient être armés après une protection convenable des armatures). En plus des avantages donnés pour le matériau à l'état frais, ceux présentés par le matériau durci sont à peu près les mêmes que ceux des bétons cellulaires classiques : la légèreté (avec toutes ses conséquences), clouabilité, sciabilité, bonne isolation thermique.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021