Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mardi 28 septembre 2021 

Document

Article

Titre : FOUR A VOIE HUMIDE OU A VOIE SECHE POUR VOTRE NOUVELLE INSTALLATION ?
Réf. ATILH n°06839
Source : ROCK PRODUCTS
(1974)
Auteur(s) : NORBOM HR.
Mots clés : FONDS ATILH / CONSOMMATION ENERGIE / Four ciment / COMBUSTIBLE / Métal alcalin oxydé / Procédé voie humide / Procédé voie sèche / Préchauffeur suspension / Préchauffeur / DERIVATION
Résumé : ROCK PRODUCTS, USA, MAI 74, V 77, N 5, 92-8, 100
Les fours à voie humide utilisent de loin plus de combustible que les fours à voie sèche, mais dans ce dernier cas, le séchage des matières avec des teneurs en eau de plus de 7 à 8 % nécessite du combustible. Malheureusement les fours les plus économiques (four long à voie sèche avec une quantité importante de chaînes ou four à préchauffeur à suspension) ont tendance à capter les alcalis. Le four le plus intéressant semble être le four à préchauffeur à cyclones à 4 étages qui consomme le moins de combustible et dont l'installation est la moins coûteuse ; cependant, pour produire un ciment à faible teneur en alcali, il est nécessaire d'y ajouter un by-pass. Un by-pass de 15 % augmente la consommation de combustible de 4 % et le coût d'installation de 10 %.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021