Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mardi 19 janvier 2021 

Document

Acte de Congrès

Titre : EFFET DES TEMPERATURES ET DES PRESSIONS ELEVEES SUR L'HYDRATATION ET LE DURCISSEMENT DU CIMENT
Réf. ATILH n°07195
Edition : ? - 1974
Source : : 1974
Auteur(s) : VENUAT M.
Mots clés : BETON / CIMENT / Résistance mécanique / FONDS ATILH / Prise ciment / DURCISSEMENT / PRESSION / HYDRATATION / TRAITEMENT THERMIQUE / TEMPERATURE / Autoclavage / Chauffage vapeur / Etuvage / Temps prise
Résumé : PREPRINT,6EME SYMPOSIUM INTERNAT.SUR LA CHIMIE DU CIMENT. MOSCOU,SEP 1974,COMMUNICATION ORALE,PAPIER PRINCIPAL II-8, 19+15P.,49 F.PARIS,CERILH,1974., H.300(A-B)
On accélère la prise et le durcissement des ciments afin de pouvoir décoffrer rapidement les pièces fabriquées et précontraindre sans danger les pièces de béton. Deux sortes de traitements suivant la température utilisée peuvent être appliqués : l'étuvage ou traitement à la vapeur jusqu'à 100 °C à la pression atmosphérique et l'autoclavage ou traitement à la vapeur sous une pression généralement comprise entre 8 et 16 atmosphères (202 °C). Il y a de grandes différences entre l'étuvage et l'autoclavage aussi bien en ce qui concerne le matériel utilisé que la nature des produits formés. Schématiquement l'étuvage modifie peu les produits d'hydratation formés mais provoque à long terme des baisses de résistances mécaniques; l'autoclavage par contre donne naissance à des composés nouveaux.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021