Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mardi 24 novembre 2020 

Document

Article

Titre : L'ACTION DE L'EAU DE MER SUR LES CIMENTS
Réf. ATILH n°08062
Source : ANNALES DE L'INSTITUT TECHNIQUE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS
(1975)
Auteur(s) : REGOURD M.
Mots clés : BETON / CIMENT / FONDS ATILH / MICROSCOPIE ELECTRONIQUE / CIMENT PORTLAND / Teneur ciment / Essai / Résistance chimique / CHAUX / MORTIER / GYPSE / Spectrométrie RX / Diffraction RX / EAU MER / CHLORURE / Phase ferrite / Compacité / Expansion volume / Volume / Hydroxyde de calcium / Phase C3S / MICROSCOPIE ELECTRONIQUE BALAYAGE / Ciment métallurgique / Phase C3A / SPECTROMETRIE / Ciment Portland composé / CIMENT POUZZOLANIQUE / Sulfate de calcium / ETTRINGITE / Microsonde électronique / SULFATE / Hydrate / Système CAO-SIO2 / Tobermorite / Granularité / Ciment haut fourneau / Système CAO-AL2O3 / Chlorure de sodium / Phase C4AH13 / CRISTAL / Phase C4AF / MAGNESIUM CHLORURE / Sulfate de magnésium / Portlandite / EAU DOUCE / Hydroxyde de magnésium / Système MGO-SIO2 / Phase C2ASH8
Résumé : ANNALES DE L'INSTITUT TECHNIQUE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS, FR., JUIN 75, N 329 (SER., LIANTS HYDRAULIQUES. 25), 85-102
Les bétons et mortiers compacts résistent bien à l'eau de mer. Cependant, certaines détériorations d'ouvrages maritimes (gonflements, fissurations, éclatements) restent encore imprévisibles. En collaboration avec le Laboratoire maritime des Ponts et Chaussées à La Rochelle, le C.E.R.I.L.H. étudie le mécanisme de l'action de l'eau de mer sur les ciments du point de vue de la microstructure du matériau. Les premiers résultats obtenus à l'aide de techniques physiques d'analyse de haute résolution (microsonde électronique, microscope électronique à balayage, diffraction des rayons X) montrent que les études chimiques et technologiques, seules entreprises jusqu'à présent, demandent à être complétées par la visualisation à l'échelle du micron de l'évolution des structures cristallines en fonction du temps. L'aluminate tricalcique par sa transformation en ettringite et la chaux par sa dissolution en présence de MgSO4 sont, certes, les deux facteurs essentiels de l'attaque chimique du ciment Portland par l'eau de mer. Cependant, la formation d'ettringite expansive est en relation non seulement avec la teneur mais avec la forme cristalline, la granulométrie, la texture, la surface libre de C3A. Les ciments Portland avec constituants secondaires tels que laitiers et pouzzolanes résistent bien à l'eau de mer.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020