Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée samedi 24 octobre 2020 

Document

Article

Titre : LE DEVELOPPEMENT ET L'APPLICATION DE PRECALCINATEURS POUR FOURS A CIMENT
Réf. ATILH n°08161
Source : ROCK PRODUCTS
(1975)
Auteur(s) : CHRISTIANSEN S.
et MADSEN G. M.
Mots clés : CIMENT / FONDS ATILH / CONSOMMATION ENERGIE / Four ciment / LIT FLUIDISE / Décarbonatation / Métal alcalin oxydé / FOUR ROTATIF / Emission gaz / Revêtement réfractaire / Consommation combustible / DERIVATION / Précalcinateur
Résumé : ROCK PRODUCTS, USA, MAI 75, V 78, N 5, 85-8, 126
Une solution aux difficultés techniques qu'entraînerait un agrandissement encore plus important des fours est de réaliser la calcination à l'extérieur du four. Dans un système où 90 % de celle-ci ont lieu dans un précalcinateur consommant les 2/3 du combustible, les 2/3 de l'air provenant du refroidisseur de clinker peuvent être pris par le précalcinateur et le volume du four peut être réduit de 50 %. Si on demande un ciment à faible teneur en alcali, un by-pass peut être installé avec une perte moindre de chaleur que pour un four ordinaire sans précalcinateur. Dans une usine danoise a été testé un four expérimental de 2,4 x 28 m avec un précalcinateur d'une section interne de 3 m2 et d'une hauteur de 5 m, et équipé d'un lit fluidisé à son sommet. Il réalise 90 à 95 % de la calcination et consomme 640 kcal/kg de clinker. L'émission de poussières est réduite, la production du four accrue, le diamètre des fours diminué, donc le coût des revêtements réfractaires est diminué, leur longévité prolongée. D'autre part, les coûts d'équipement et la consommation de chaleur et de puissance sont à peu près les mêmes que pour un four ordinaire.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020