Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 24 octobre 2021 

Document

Divers

Titre : LONGEVITE DU BETON - REACTION ALCALI-GRANULAT
Réf. ATILH n°09128
Edition : ? - 1975
Auteur(s) : VERONELLI DJE.
Mots clés : BETON / Résistance mécanique / FONDS ATILH / TRACTION / Alcali réaction / Hydroxyde de calcium / DURABILITE / COMPLEXE / INHIBITION CHIMIQUE / Système NA2O-SIO2 / Système K2O-SIO2
Résumé : BUENOS AIRES, INST. CEMENTO PORTL. ARGENTINO (ICPA), TECHN. MATER., SERIE R, N 64, 1975, 51 P., E.337
En atmosphère humide, la présence de granulats contenant de la silice capable de réagir avec les alcalis du ciment, libérés au cours de l'hydratation, forme une membrane semi-perméable qui crée une pression osmotique. Celle-ci peut atteindre 13,3 MPa et dépasser la résistance en traction du béton. La réaction se produit en deux étapes : il se forme d'abord un silicate de Na ou de K soluble qui réagit ensuite avec le Ca(OH)2 pour donner un silicate complexe ; puis par réaction entre métal polyvalent et silicate alcalin, il se produit une masse gélatineuse amorphe et insoluble dans l'eau qui est un complexe d'ions polysiliciques dans lequel les ions des oxydes métalliques apparaissent adsorbés. Cette réaction peut être évitée par remplacement total ou partiel de ces granulats par d'autres non réactifs, l'incorporation au mortier, béton ou ciment, d'inhibiteurs (argiles calcinées, cendres volantes, scories de surface spécifique élevée) ou par utilisation d'un ciment conforme à la norme IRAM 1 671 relative aux ciments résistants à la réaction alcali-granulat.
Langue : Espagnol

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021