Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée vendredi 17 septembre 2021 

Document

Article

Titre : LE COMPORTEMENT DES ROTORS DE VENTILATEURS VEHICULANT DES FLUIDES TRES CHARGES EN POUSSIERES
Réf. ATILH n°09166
Source : INDUSTRIE MINERALE
(1976)
Auteur(s) : CYFFERS M.
Mots clés : EQUIPEMENT / FONDS ATILH / RHEOLOGIE / USURE / ECOULEMENT / Suspension / POUSSIERE / VENTILATEUR
Résumé : COLLOQUE ABRASION, MARSEILLE, 5-7 MAI 1975. INDUSTRIE MINERALE, FR., NO. SPECIAL 15 MARS 76, 165-77
Le problème de l'érosion dans les roues de ventilateurs principaux est complexe. On note sur les surfaces actives de la roue une concentration des particules solides en mouvement qui croît avec le diamètre des particules et leur masse volumique. Des dépôts sont possibles sur certaines surfaces inactives. Il en résulte une érosion de la roue, variable suivant le tracé et les vitesses, qui procède de deux manières distinctes : impacts sous incidence voisine de la normale, frottement et effet de coupe sous incidence faible et éventuellement des dépôts. Certaines dispositions permettent d'en réduire les effets. L'érosion se produit dans la zone des couches limites et des recherches approfondies sont nécessaires pour améliorer la connaissance des divers phénomènes mis en jeu. Actuellement, certaines améliorations ont pu être apportées grâce à des analyses théoriques et expérimentales de l'écoulement ainsi que par l'utilisation des progrès récents dans le domaine des matériaux. Il n'en reste pas moins qu'une roue de ventilateur, très sollicitée du point de vue mécanique, ne peut être définie que par un compromis entre les différents facteurs faisant intervenir la mécanique des fluides, la mécanique des suspensions, la résistance des matériaux, la résistance des matériaux à l'abrasion, la mise en ouvre de ces matériaux. Dans ces différents domaines, des recherches approfondies peuvent encore permettre des améliorations sensibles.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021