Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 27 janvier 2021 

Document

Article

Titre : INFLUENCE DES GLUCONATES SUR L'HYDRATATION DU CIMENT
Réf. ATILH n°09401
Source : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH
(1976)
Auteur(s) : SINGH N. B.
Mots clés : CIMENT / FONDS ATILH / Adujant béton / HYDRATATION / Spectrométrie RX / Hydroxyde de calcium / SPECTROMETRIE / GLUCONATE / Analyse thermique différentielle / Chaleur hydratation / Hydrate / Système CAO-SIO2 / CALCIUM / SODIUM / ADSORPTION / Retardateur prise / CALORIMETRIE / CALORIMETRE CONDUCTION / Microcalorimétrie / GERME / Germination cristalline / ELECTRONEGATIVITE
Résumé : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH, USA, JUIL 76, V 6, N 4, 455-60
La chaleur dégagée durant l'hydratation d'un ciment à 25 °C, avec un rapport E/C de 0,5, en présence de différents gluconates à différentes concentrations, a été suivie avec un microcalorimètre isotherme. Les ciments hydratés ont été analysés aux rayons X et par ATD. Les gluconates retardent l'hydratation du ciment de façon croissante avec l'augmentation de leur concentration et avec des pouvoirs retardateurs dans l'ordre suivant : gluconate de sodium > gluconate de potassium > gluconate de magnésium > gluconate de calcium. Le pouvoir retardateur des gluconates est fonction du rayon ionique et de l'électronégativité des ions métalliques. Il est probable que les gluconates présents dans la solution empoisonnent les germes de C-H et de C-S-H et ne permettent pas à la réaction de se poursuivre, mais aussitôt que les gluconates sont entièrement adsorbés à la surface des produits hydratés, des germes nouveaux sont formés et la réaction s'accélère de nouveau.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021