Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée samedi 28 novembre 2020 

Document

Article

Titre : AMELIORATION DES PROPRIETES DU BETON CHAUD A L'AIDE D'ADJUVANTS RETARDATEURS
Réf. ATILH n°09627
Source : JOURNAL OF THE AMERICAN CONCRETE INSTITUTE
(1976)
Auteur(s) : BERGE O.
Mots clés : BETON / Résistance mécanique / FONDS ATILH / Granulat léger / Adujant béton / DOSAGE / Teneur ciment / Malaxage / HYDRATATION / Préparation / PREFABRICATION / Béton préfabriqué / BETON PRECONTRAINT / TRAITEMENT THERMIQUE / TEMPERATURE / Béton léger / Ouvrabilité béton / Béton frais / Retardateur prise / BETON CHAUD
Résumé : JOURNAL OF THE AMERICAN CONCRETE INSTITUTE, USA, JUIL 76, V 73, N 7, 394-8
Les adjuvants retardateurs ralentissent les réactions chimiques dans le béton chaud et stabilisent l'ouvrabilité du béton frais pendant au moins 20 mm. L'appareillage normal peut être utilisé et les opérations de fabrication peuvent rester les mêmes, à condition d'éviter toute perte de chaleur importante dans le mélange chaud. L'emploi de retardateurs accélère le développement des résistances, la résistance à 28 jours étant à peu près la même que celle du béton gâché normalement, de même consistance. Par suite, les mélanges chauds peuvent être utilisés pour la confection d'éléments en béton précontraint préfabriqué à haute résistance, avec un rythme de 2 gâchées par jour. Dans la production de ciment de résistance normale, l'emploi d'un retardateur peut accroître la capacité de production ou, pour des cycles de traitement inchangés, réduire la consommation de ciment. Le dosage optimal des retardateurs dans les bétons légers peut être différent de celui des bétons normaux.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020