Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 27 janvier 2021 

Document

Article

Titre : LES ADJUVANTS CHIMIQUES ACCELERANT LE DURCISSEMENT DU BETON. 1 ADJUVANTS SIMPLES
Réf. ATILH n°09730
Source : CEMENT, WAPNO, GIPS
(1976)
Auteur(s) : MLODECKI J.
et WOLSKA KOTANSKA C.
Mots clés : BETON / CIMENT / Résistance mécanique / FONDS ATILH / Adujant béton / Prise ciment / DURCISSEMENT / HYDRATATION / MORTIER / Chaleur hydratation / Temps prise / Retardateur prise / CALORIMETRIE / Accélérateur de durcissement
Résumé : CEMENT, WAPNO, GIPS, POL, AOUT-SEP 76, N 8-9, 24 7-51.
Il existe une corrélation entre les résultats des mesures calorimétriques (quantité de chaleur dégagée et vitesse de dégagement) et des mesures de la résistance en compression des mortiers. CaCl2 accélère aussi bien la prise que le durcissement du mortier sans réduire la résistance. Na2SiO3, K2CO3, Al2(SO4)3 accélèrent avant tout le durcissement et réduisent la résistance du mortier. K2SO4, NaNO2, SnCl2, Ca(NO3)2, Na2S2O3 accélèrent en particulier le durcissement et augmentent la résistance du mortier ou bien n'exercent pas une influence importante sur elle. On ne peut faire une distinction nette entre les adjuvants qui accélèrent la prise et ceux qui accélèrent le durcissement. L'examen de la cinétique d'hydratation permet de tirer des conclusions quant au mécanisme de l'action des adjuvants. Les mesures calorimétriques à l'échéance de 30 h ne permettent pas d'évaluer d'une façon certaine l'influence des adjuvants sur la résistance du mortier ; ces mesures ne peuvent donc se substituer les unes aux autres ; elles se complètent seulement.
Langue : Polonais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021