Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mardi 24 novembre 2020 

Document

Article

Titre : L'EVOLUTION DE LA TECHNIQUE DE CUISSON ET LES NOUVELLES METHODES DE L'OBTENTION DU CLINKER
Réf. ATILH n°09963
Source : CEMENT, WAPNO, GIPS
(1976)
Auteur(s) : SYCHEV MM.
et ZOZULJA P. V.
et GOLCOV VI.
Mots clés : FONDS ATILH / Phase / Solution solide / TEMPERATURE / OXYDE / Clinker / Phase liquide / Cuisson clinker / ENERGIE / Matière première / Cru ciment / Activité / Activation / Clinkerisation / COMBUSTION / CHAUFFAGE / CHAUFFAGE IR / Synthèse chimique / Rayonnement laser / PLASMA / CHAUFFAGE ELECTRIQUE / Four ciment rotatif
Résumé : CEMENT, WAPNO, GIPS, POL, NOV 76, N 11, 342-6. TR.F.2163
La méthode d'"activation thermique" des mélanges de matières premières consiste à utiliser de grandes vitesses de chauffage pour augmenter l'activité des oxydes et des phases de transition survenant après la décomposition des minéraux du mélange jusqu'au moment où se forment les phases principales. Comme, actuellement, il n'est pas possible par un procédé traditionnel d'amenée de l'énergie, de chauffer la matière avec une vitesse suffisante, on essaie de résoudre le problème en construisant soit des réacteurs et des fours pour une cuisson rapide à l'aide des procédés d'amenée d'énergie traditionnels, soit des réacteurs avec un chauffage de matière très élevé (faisceau d'électrons accélérés, plasma, laser). L'institut de "Lensowiet" a proposé une solution originale : une brusque augmentation de température, dans un réacteur de cyclone, empêche la conglomération des granules et permet une clinkérisation de 5 à 6 minutes pour la cuisson de mélanges de crus avec un module silicique normal. On a utilisé en Union Soviétique, une méthode de clinkérisation à deux stades : d'abord la synthèse de C2S, C3A et C4AF jusqu'à l'obtention de C2S gamma très fin, ensuite, après la correction du produit par le carbonate de calcium, la synthèse pour obtenir du clinker Portland normal. En Suisse (Ets Holderbank-Wildegg), on étudie l'emploi de l'énergie électrique pour la cuisson du clinker. L'institut technologique de Léningrad a montré que la méthode électro-énergétique rend le processus de cuisson de mélanges de crus très économique (700 à 700 cal/kg de clinker) et le produit obtenu se distingue par une teneur en C3S de 5-7 % et des résistances plus élevées.
Langue : Polonais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020