Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 24 janvier 2021 

Document

Article

Titre : LE BETONNAGE PAR TEMPS FROID. EXEMPLES D'UTILISATION DES ADJUVANTS CHIMIQUES EN UNION SOVIETIQUE
Réf. ATILH n°10046
Source : MONITEUR DES TRAVAUX PUBLICS ET DU BATIMENT
(1977)
Auteur(s) : VENUAT M.
Mots clés : PROTECTION / ARMATURE / BETON ARME / COFFRAGE / CORROSION / POLYMERE / FONDS ATILH / Bétonnage / Adujant béton / Accélérateur prise / CIMENT PORTLAND / DOSAGE / Teneur ciment / Teneur eau / Rapport eau ciment / RESINE / Gel / TRAITEMENT THERMIQUE / TEMPERATURE / Béton frais / ELECTRODE / Temps froid / Plastifiant réducteur eau / CHLORURE / Nitrite de calcium / Nitrite / Type ciment / Entraîneur air / Chlorure de calcium / Nitrate d'ammonium / ELECTROLYTE / Chlorure de sodium / Corrosion - Inhibiteur / CHAUFFAGE ELECTRIQUE / Lignosulfonate / HYDROFUGE MASSE / NITRATE / TRAITEMENT MAGNETIQUE / CALCIUM NITRATE / Nitrite de sodium / BETON CHAUD / CLIMAT FROID
Résumé : MONITEUR DES TRAVAUX PUBLICS ET DU BATIMENT, FR, 14 FEV 77, N 6, 103-5. G.2484.
Le chauffage électrique du béton est un procédé économique très utilisé en URSS. Il peut être réalisé par des électrodes chauffantes placées dans le béton frais avec une addition d'adjuvants spéciaux (électrolytes) dans l'eau de gâchage, par des éléments chauffants pour la préfabrication ou par induction dans un champ électromagnétique avec échauffement des coffrages et des armatures. Les principaux adjuvants utilisés sont des accélérateurs ou des lignosulfonates, seuls ou des mélanges spéciaux qui ont pour avantage de ne pas abaisser la résistance mécanique du béton. Les principales précautions à prendre sont liées au choix du matériau, aux procédés de protection et elles dépendent de l'intensité du froid, des caractéristiques de l'ouvrage et de l'environnement.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021