Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée samedi 28 novembre 2020 

Document

Article

Titre : IMPORTANCE DU RAPPORT EAU/SOLIDE ET DE LA TEMPERATURE SUR LES CARACTERISTIQUES PHYSICO-MECANIQUES DE 4CAO.AL2O3.FE2O3 LORS DE SON HYDRATATION
Réf. ATILH n°10084
Source : JOURNAL OF MATERIALS SCIENCE
(1976)
Auteur(s) : RAMACHANDRAN V. S.
et BEAUDOIN JJ.
Mots clés : Résistance mécanique / FONDS ATILH / STRUCTURE / Rapport eau ciment / HYDRATATION / TEMPERATURE / Rayonnement X / Phase ferrite / MICROSTRUCTURE / Expansion volume / MICROSCOPIE ELECTRONIQUE BALAYAGE / Autoclavage / POROSITE / Pâte durcie ciment / Dureté / Surface spécifique / Thermogravimètre / CALORIMETRIE / MICRODURETE / Phase C4AF / CALORIMETRE CONDUCTION / Phase interstitielle / CALORIMETRE DIFFERENTIEL
Résumé : T.A P. DE JOURNAL OF MATERIALS SCIENCE, G-B, 1976, V 11, 1893-1910. OTTAWA, NAT. RES. COUNCIL CANADA, DIV BUILD.RES. NRCO 15782, DBR PAPER 709. - F.1159.
L'aluminoferrite tétracalcique sous forme de pâte (E/C = 0,3, 0,4 0,5 et 1,0) ou compacté (E/C = 0,13 et 0,08) est hydraté à 23 et 80 °C pendant 45 jours. Quelques échantillons (préhydratés et anhydres) sont également soumis à un traitement et 3 h à l'autoclave à 216 °C. L'échantillon hydraté à 80 °C, avec un E/C de 0,13, a le rapport phase cubique/phase hexagonale le plus élevé (18,86) ; celui hydraté à 23 °C, avec un E/C de 0,08, a le rapport le moins élevé (1,98). La formation de phase cubique ne doit pas être nécessairement considérée comme nuisible au développement des résistances ; si le rapport E/C est faible, cette phase donne de hautes résistances. Le traitement à l'autoclave engendre les résistances maximales. Les thermogrammes apportent la preuve de la formation de phases hexagonales. La surface spécifique dépend du taux d'hydratation et de la nature du produit, les échantillons autoclavés donnant les valeurs les plus basses. Aux jeunes âges l'expansion des échantillons hydratés à 80 °C est supérieure à celle des échantillons hydratés à 23 °C, mais après quatre jours les vitesses d'expansion sont inversées. L'examen microstructural de la matière formée aux plus hautes températures, pour les rapports E/C les plus faibles, montre un réseau continu très compact de la phase cubique. Une telle structure donne un produit à plus haute résistance que celui correspondant à une structure non compacte, avec des rapports E/C plus élevés. On trouve une relation linéaire acceptable (97,8 pour coefficient de corrélation) entre la porosité et le logarithme de la microdureté.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020