Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 27 janvier 2021 

Document

Article

Titre : INFLUENCE D'AGENTS DISPERSANTS SUR LE BROYAGE FIN DU CALCAIRE
Réf. ATILH n°10378
Source : POWDER TECHNOLOGY
(1977)
Auteur(s) : HANNA KM.
et EL GAMAL A.
Mots clés : FONDS ATILH / CALCAIRE / HUMIDITE / Broyage / Matière première / Carbonate / Finesse particule / RENDEMENT / Agent de mouture / Dispersion suspension / Dureté / Carbonate de sodium / REACTIF / PHOSPHATE / Broyabilité / Broyeur laboratoire / Système NA2O-SIO2 / BROYAGE HUMIDE / Défloculant
Résumé : POWDER TECHNOLOGY, SUI, MAI/JUIN 77, V 17, N 1, 19-25.
Le broyage au laboratoire de pâtes de calcaires de caractéristiques différentes (dureté du calcaire, teneur en eau et en additifs) montre l'existence d'une marge étroite optimale de la teneur en humidité pour le broyage fin du calcaire, de 31 à 35 % pour le calcaire dur et de 35-38 % pour le calcaire tendre, avec des "optima" respectifs à 33 et 37 %. L'addition d'agents chimiques abaisse l'humidité optimale des pâtes. Pour le calcaire dur, l'addition de carbonate de sodium, de silicate de sodium ou d'un mélange de carbonate et de tripolyphosphate de sodium comme agent dispersant abaisse l'humidité optimale de 33 à 31 %. Pour le calcaire tendre, seul le mélange de carbonate et de tripolyphosphate de sodium abaisse sensiblement l'humidité optimale de 37 à 33 %. En général, les agents dispersants n'améliorent pas sensiblement le broyage grossier du calcaire dur. La viscosité des pâtes au cours du broyage fin contrôle la vitesse de développement de la surface.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021