Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 21 avril 2021 

Document

Acte de Congrès

Titre : INFLUENCE DE L'ACIDE BORIQUE SUR L'HYDRATATION DU CIMENT A DURCISSEMENT TRES RAPIDE / INFLUENCE OF BORIC ACIDE ON THE HYDRATION OF ULTRA-RAPID HARDENING CEMENT
Réf. ATILH n°11775
Edition : ? - 1977
Source : : 1977
Auteur(s) : UCHIKAWA H.
et UCHIDA S.
Mots clés : BETON / CIMENT / FONDS ATILH / Adujant béton / Prise ciment / DURCISSEMENT / Durcissement rapide / HYDRATATION / MORTIER / Phase liquide / Sulfoaluminate de calcium / ACIDE / Temps prise / Acide borique / Retardateur prise / Sulfoaluminate / Monosulfoaluminate de calcium
Résumé : CAJ-REVIEW OF THE THIRTY-FIRST GENERAL MEETING, TECHN. SESSION, JAP, TOKYO, MAI 77, 25-7.
La présence d'acide citrique ou borique accroît les concentrations de Ca2+ et SO42- dans les phases liquides extraites des pâtes de ciment à durcissement très rapide (ciment DTR) ; environ 3 fois plus (% en poids) d'acide borique que d'acide citrique sont nécessaires pour obtenir un retard de prise suffisant. Dans le cas de l'acide borique, l'hydratation initiale s'effectue avec de faibles concentrations de Ca2+ et de SO42-, une forte concentration de Al3+ et des dépôts de monosulfoaluminate de calcium hydraté jusqu'à la prise. La formation de monosulfoaluminate plutôt que de l'ettringite à ce stade de l'hydratation explique le maintien d'une bonne ouvrabilité en dépit du degré d'hydratation élevé du fluoroaluminate de calcium. Le degré d'hydratation du fluoroaluminate dans le ciment DTR et la résistance initiale du mortier et du béton correspondants sont plus élevés que ceux obtenus en utilisant de l'acide citrique comme retardateur. La résistance finale est toutefois inférieure parce que la structure initiale poreuse de l'ettringite bien cristallisée est difficilement remplie par le silicate calcique hydraté formé ultérieurement.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021