Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 15 avril 2021 

Document

Article

Titre : LA MICROSTRUCTURE DE PATES DE CIMENT PORTLAND DE FAIBLE POROSITE / THE MICROSTRUCTURE OF LOW POROSITY PORTLAND CEMENT PASTE
Réf. ATILH n°12553
Source : CEMENTO
(1978)
Auteur(s) : DIAMOND S.
et GOMEZ TOLEDO C.
Mots clés : Résistance mécanique / FONDS ATILH / STRUCTURE / Prise ciment / CIMENT PORTLAND / DOSAGE / HYDRATATION / Haute résistance / Spectrométrie RX / Diffraction RX / Pâte ciment / MICROSTRUCTURE / MICROSCOPIE ELECTRONIQUE BALAYAGE / Composition / SPECTROMETRIE / POROSITE / Pâte durcie ciment / Composition phase / Hydrate / Système CAO-SIO2 / BICARBONATE / Temps prise / Lignosulfonate / SODIUM LIGNOSULFONATE / SODIUM BICARBONATE / REGULATEUR REACTION
Résumé : CEMENTO, ITA, NO. SPEC. 75E ANNIV., JUIL-AOUT 78, V 75, N 3, 189-94.
Les pâtes de CPA sans gypse, de faible porosité, retardées par une combinaison d'un lignosulfonate spécial et d'un carbonate ou bicarbonate alcalin peuvent être confectionnées avec des rapports E/C extrêmement faibles. La microstructure formée dans ces pâtes est tout à fait différente de celles préparées avec des CPA conventionnels. C-S-H I et II n'apparaissent pas ; au cours des premières heures d'hydratation, C-S-H se forme en feuilles minces ; ensuite se développe C-S-H III. Des produits analogues à l'ettringite sont absents. Après 2 j, la microstructure devient extrêmement compacte.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021