Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée samedi 31 octobre 2020 

Document

Article

Titre : VARIATION DU POTENTIEL ELECTROCHIMIQUE DU CIMENT PORTLAND EN COURS D'HYDRATATION
Réf. ATILH n°13376
Source : CIMENTS ET BETONS, REVUE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION
(1979)
Auteur(s) : LE BOT J.
et RAOULT F.
et BARON A.
Mots clés : FONDS ATILH / Adujant béton / Accélérateur prise / Prise ciment / DURCISSEMENT / CIMENT PORTLAND / Rapport eau ciment / HYDRATATION / Détermination / Pâte ciment / CHLORURE / CIMENT POUZZOLANIQUE / Chlorure de calcium / Echantillon / Retardateur prise / SUCRE / Potentiel électrocinétique
Résumé : CIMENTS ET BETONS, REVUE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION, FR, 4/1979, N 719, 207-8.
Des mesures sont prises avec des électrodes en laiton de 9 cm2 de surface et 10/10 mm d'épaisseur, plongées dans une pâte liante d'un CPAZ à 70/80 % de clinker, 20/30 % de pouzzolane et 2/5 % de sulfate de calcium avec des rapports E/C allant de 0,18 à 0,50, un accélérateur de durcissement (chlorure de calcium) de 0 à 3,5 % ou un retardateur de prise (sucre) de 0 à 2 %. L'accroissement brusque du potentiel électrochimique dans les heures qui suivent le gâchage est soumis aux mêmes influences que la prise du ciment Portland. Les résultats obtenus confirment la relation entre les deux phénomènes.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020