Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 7 mars 2021 

Document

Article

Titre : ASPECTS DES MORTIERS A BASE DE CIMENT POUR LA MACONNERIE DE BRIQUES ET DE PARPAINGS / ASPECTS OF CEMENT-BASED MORTARS FOR BRICKWORK AND BLOSKWORK
Réf. ATILH n°13778
Source : CONCRETE
(1980)
Auteur(s) : BENINGFIELD N.
Mots clés : CIMENT / Résistance mécanique / FONDS ATILH / SABLE / Adujant béton / Gel / BLOC BETON / Traitement surface / Mortier chaux / MORTIER / Carbonation / Entraîneur air / DURABILITE / SULFATE / MACONNERIE / BRIQUE / MATIERE INERTE
Résumé : CONCRETE, G-B, JAN 80, V 14, N 1, 27-30.
Les mortiers anciens de chaux et de sable avaient des propriétés hydrauliques dans la mesure où ils contenaient des impuretés siliceuses. Aujourd'hui, la chaux présente une résistance de longue durée par sa seule carbonatation. En fait, les mortiers de maçonnerie contiennent du ciment Portland et bien souvent un adjuvant ou un filler inerte. A priori, le mortier doit atteindre la même résistance que la brique ou le parpaing. Les mortiers ordinaires ne doivent pas contenir plus de 7 % d'air et les mortiers à entraîneurs d'air plus de 15 % ; au-delà de ces pourcentages, une perte de résistance se produit rapidement. Un mortier ciment/sable à 1 : 6 nécessite 18 % d'air de remplissage des vides ; à 1:4, 13 % seulement et à 1:3 pratiquement peu ou pas d'air de remplissage.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021