Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 4 juin 2020 

Document

Article

Titre : LA FABRICATION DU BETON CELLULAIRE AUTOCLAVE / AUTOCLAVED CELLULAR CONCRETE MANUFACTURING / HERSTELLUNG VON AUTOKLAVIERTEM SCHAUMBETON
Réf. ATILH n°14252
Source : EQUIPEMENT MECANIQUE CARRIERES ET MATERIAUX
(1980)
Auteur(s) : CANDIOT JP.
Mots clés : ACIER / ARMATURE / BETON ARME / BETON / Métal / FONDS ATILH / Béton léger / FABRICATION / HYDROGENE / Hydrate / Système CAO-SIO2 / Tobermorite / VISCOSITE / BETON CELLULAIRE / BETON AUTOCLAVE
Résumé : EQUIPEMENT MECANIQUE CARRIERES ET MATERIAUX, FR, MAI 80, N 184, 43-6.
Un mélange de chaux, ciment, sable finement broyé, plâtre et eau soigneusement dosé, additionné de poudre d'aluminium en dispersion dans l'eau quelques secondes avant la fin du malaxage, est coulé dans un moule. La poudre d'aluminium réagit aussitôt et provoque un dégagement d'hydrogène. L'ajustement de la viscosité de la masse permet d'obtenir une grande homogénéité dans la dimension et la répartition des cellules formées par le dégagement d'hydrogène. En 40 mn, la coulée double à peu près de volume. La dureté atteinte au bout de 3 heures est suffisante pour que la masse doit manipulée, découpée et autoclavée à la vapeur à 180-190 °C. L'autoclavage accélère très fortement des réactions silice-chaux-eau en produisant essentiellement des silicates de calcium hydratés.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020