Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 2 décembre 2021 

Document

Article

Titre : OUVRABILITE DU BETON FLUIDE / WORKABILITY OF FLOWING CONCRETE / VERARBEITBARKEIT VON FLIESSBETON
Réf. ATILH n°14256
Source : MAGAZINE OF CONCRETE RESEARCH
(1980)
Auteur(s) : BANFILL PFG.
Mots clés : BETON / Résistance mécanique / FONDS ATILH / Adujant béton / RHEOLOGIE / Essai / Plastifiant / SUPERPLASTIFIANT / Béton fluide / Ouvrabilité béton / ECOULEMENT
Résumé : MAGAZINE OF CONCRETE RESEARCH, GB, MARS 80, V 32, N 110, 17-27.
Les essais d'ouvrabilité en deux points montrent que l'influence de la concentration des superplastifiants sur l'ouvrabilité du béton est indépendante des types d'adjuvants et de ciment. Les différences notées entre des adjuvants de même classe sont dues à des teneurs différentes en phase solide. Le seuil de cisaillement du béton descend jusqu'à un minimum au-delà duquel d'autres additions d'adjuvant entraînent une ségrégation. La perte d'ouvrabilité n'est pas nécessairement plus rapide dans le béton fluide, et un re-dosage permet de conserver l'ouvrabilité pendant plus de 160 minutes sans porter préjudice à la résistance finale. La mélamine formaldéhyde entraîne une perte d'ouvrabilité plus rapide que le naphtalène formaldéhyde, mais réagit avec le ciment à faible rapport C3A/SO4. Un critère d'acceptation du béton fluide est proposé.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021