Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée lundi 18 janvier 2021 

Document

Article

Titre : L'IMPORTANCE DE DIFFERENTS FACTEURS ET PROCEDES DANS LA CUISSON CONTEMPORAINE DE LA CHAUX / IMPORTANCE OF VARIOUS INFLUENCING FACTORS AND METHODS IN PRESENT-DAY LIME BURNING / BEDEUTUNG VERSCHIEDENER FAKTOREN UND VERFAHREN BEIM NEUZEITLICHEN KALKBRENNEN
Réf. ATILH n°14600
Source : ZKG INTERNATIONAL
(1980)
Auteur(s) : GEBICA M.
Mots clés : FONDS ATILH / CALCAIRE / Chaux - Four / CHAUX / COMBUSTIBLE / SOUFRE / Composition chimique / RENDEMENT / FOUR ROTATIF / Granularité / Four vertical / COKE / Précalcinateur
Résumé : ZKG INTERNATIONAL, ALL, OCT 80, V 33, N 10, 508-14. TR.F.2448
Pour conserver à la pâte de chaux éteinte son pouvoir couvrant, la teneur en soufre ne doit pas dépasser 0,2-0,4 %. La régularité du produit s'obtient aussi bien avec le four rotatif avec ou sans préchauffeur pour un temps de passage de 1 à 2 heures qu'avec le calcinateur à suspension dans les gaz pour un temps de passage de quelques secondes, ce qui n'est pas le cas avec le four vertical classique. Jouant un rôle important dans la cuisson, la granularité du calcaire varie avec le type de four : pour les fours verticaux à régénération MAERZ, 20-200 mm, avec respectivement un rapport mini/maxi de 1 : 2 et de 1 : 5. En remplacement du mazout ou du gaz naturel, le chauffage au charbon convient pour tous les types de four. Utilisé dans les fours verticaux, le coke doit avoir une granularité égale à la granularité moyenne du calcaire. Les fours verticaux chauffant au coke ont des rendements allant de 25 à 300 t/jour : les fours rotatifs, de 600 à 1 000 t/24 heures.
Langue : Allemand

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021