Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée lundi 19 avril 2021 

Document

Article

Titre : Broyeurs vibrants pour le broyage de lignite / Vibrating mills for grinding brown coal / Schwingmuehlen zum Vermahlen von Braunkohle
Réf. ATILH n°16438
Source : CIMENTS ET BETONS, REVUE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION
(1981)
Auteur(s) : KHD
Mots clés : FONDS ATILH / Broyage / CHARBON / GRANULOMETRIE / Lignite / Corps broyant / COKE / Broyeur vibrant
Résumé : CIMENTS ET BETONS, REVUE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION, FR, 6/1981, N 733, 346-7.
Jusqu'à présent, la fabrication de poussier de charbon et de coke reposait principalement sur les broyeurs à cylindre, à roue percutante et à tube. Depuis la crise du pétrole, les industries les plus diverses recourent à la poussière de lignite et un procédé de broyage permettant de réduire les granulométries grossières de lignite recueillies à une finesse permettant de les utiliser dans les systèmes de combustibles à charbon pulvérisé a été étudié. Le broyeur vibrant Palla s'est révélé le plus intéressant, car il ne nécessite pas de séparation dans le système de broyage et le produit fini est obtenu en cycle continu. La matière à broyeur passe par la trémie à lignite sec par une vis sans fin de transport dans la trémie placée en amont des broyeurs et après broyage le produit est transporté par voie pneumatique (débit de 14 t/h). Un avantage supplémentaire du broyeur vibrant, qui nécessite un contrôle peu important et ne présente pas de risque d'incendie, réside dans le fait que les groupes de dosage montés en amont et les organes d'évacuation montés en aval peuvent être fermés hermétiquement. Parallèlement, des essais ont montré que le broyeur vibrant se prête au broyage de coke de lignite (débit prévu de (4,3 t/h), les corps broyants étant des barres en acier.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021