Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée lundi 29 novembre 2021 

Document

Article

Titre : ESSAIS SUR MODELES VISANT A DETERMINER L'ORIGINE DES DEGATS CAUSES AUX ELEMENTS PREFABRIQUES EN BETON TRAITES THERMIQUEMENT. 2: TRAITEMENT THERMIQUE DES MORTIERS ET FORMATION TARDIVE DE L'ETTRINGITE / MODELLVERSUCHE ZUR KLAERUNG VON SCHADENSURSACHEN AN WAERMEBEHANDELTEN BETONFERTIGTEILEN. 2: WAERMEBEHANDLUNG VON MOERTELN UND SPAETE ETTRINGITBILDUNG
Réf. ATILH n°16907
Source : TIZ
(1982)
Auteur(s) : HEINZ D.
et LUDWIG U.
et NASR R.
Mots clés : FONDS ATILH / Pouzzolane / Prise ciment / CIMENT PORTLAND / Rapport eau ciment / HUMIDITE / Essai / Béton préfabriqué / TRAITEMENT THERMIQUE / TEMPERATURE / LAITIER HAUT FOURNEAU / Déterioration / Phase C3A / ETTRINGITE
Résumé : TIZ, ALL, MARS 82, V 106, N 3, 178-83.
Le traitement thermique du mortier et du béton modifie l'équilibre des phases entre l'ettringite, les monosulfates, ou encore des formations cristallines métastables à la température ambiante. L'humidité favorise à nouveau la formation d'ettringite dont les conséquences destructives s'étagent dans le temps (moins d'un mois à plus d'une année). Le CPA sans ou avec un contenu faible en C3A ou encore compensé par un remplacement du ciment par des laitiers ou des pouzzolanes permet de réduire ou de prévenir les dégradations. La température de traitement la plus indiquée est d'environ 80 °C, le rapport E/C de 0,5 à 0,7, celui de 0,35 supprimant pratiquement toute détérioration à 120 jours.
Langue : Allemand

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021