Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 3 mars 2021 

Document

Article

Titre : AMELIORATION DE LA RESISTANCE DU BETON A LA CORROSION / IMPROVING THE CORROSION RESISTANCE OF CONCRETE / VERBESSERUNG DES KORROSIONSWIDERSTANDS VON BETON
Réf. ATILH n°17603
Source : CONCRETE
(1982)
Auteur(s) : PERKINS PH.
Mots clés : ARMATURE / BETON ARME / CORROSION / FONDS ATILH / Bétonnage / Adujant béton / DOSAGE / Rapport eau ciment / Environnement agressif / Résistance chimique / SUPERPLASTIFIANT / TRAITEMENT THERMIQUE / Utilisation / Imperméabilité / SILICE / DURABILITE / Ciment résistant sulfate / Réactivité
Résumé : CONCRETE, G-B, AOUT 82, V 16, N 8, 29-30.
Après les procédés anticorrosion du béton et de son armature par revêtement de surface (résine époxyde par exemple) ou produits de céramique, une nouvelle méthode a été expérimentée et employée dans l'industrie des engrais, mettant en oeuvre un produit d'addition. Le produit d'addition est à base de SiO2 amorphe hautement réactif et de superplastifiant ; le ciment est de préférence un ciment à faible teneur en C3A avec un rapport E/C inférieur à 0,45. Le béton doit subir ensuite une cure d'au moins 7 jours, 14 pour le mieux. L'un des problèmes posés est sa prise rapide ; il peut être résolu par la vibration. Ce béton présente par lui-même une résistance chimique dans sa masse, il peut être employé dans toute industrie où il se trouve sous une forme ou une autre en présence d'un milieu chimiquement agressif (sucreries, laiteries, ...).
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021