Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 14 avril 2021 

Document

Article

Titre : INFLUENCE D'UNE EXPOSITION DE LONGUE DUREE A HAUTE TEMPERATURE SUR LE BETON DE CPA, DE CPA ET DE LAITIER GRANULE ET DE CPA ET DE CENDRES VOLANTES / SUSTAINED HIGH TEMPERATURE EFFECT ON CONCRETES MADE WITH NORMAL PORTLAND CEMENT, NORMAL PORTLAND CEMENT AND SLAG OR NORMAL PORTLAND CEMENT AND FLY ASH / DAUER-HOCHTEMPERATUR-EFFEKT AUF BETON MIT NORMALEM PORTLANDZEMENT, NORMALEM PORTLANDZEMENT UND HUETTENSAND, UND NORMALEM PORTLANDZEMENT UND FLUGASCHE
Réf. ATILH n°17613
Source : CONCRETE INTERNATIONAL
(1982)
Auteur(s) : CARETTE GG.
et PAINTER KE.
et MALHOTRA VM.
Mots clés : BETON / FEU / FONDS ATILH / GRANULAT / CIMENT PORTLAND / DOSAGE / Essai / Essai traction par fendage / TEMPERATURE / CENDRE VOLANTE / LAITIER HAUT FOURNEAU / Spectrométrie RX / Diffraction RX / Résistance compression / Type ciment / Granulat - Carbonate / Déterioration / SPECTROMETRIE / Analyse thermique différentielle / Essai longue durée / Calcaire dolomitique
Résumé : CONCRETE INTERNATIONAL, USA, JUIL 82, V 4, N 7, 41-51.
Trois types de béton -un CPA, avec 35 % du ciment substitué par du laitier granulé, avec 25 % du ciment substitué par de la cendre volante- ont été exposés pendant 1, 4 et 8 mois à des températures de 75, 150, 300, 450 et 600 °C. Les éprouvettes ont ensuite été soumises aux essais de perte de poids, vitesse de transmission d'impulsions, de fréquence de résonance, de résistance mécanique en compression et fendage. Le béton a été examiné visuellement et par DRX et ATD. Parmi les résultats obtenus, il faut surtout noter une destruction complète (150 °C, 4 mois) due probablement à la présence de pyrite dans le granulat. A 300 °C/1 mois, les pertes de résistances varient de 24 à 39 % ; ces pertes s'accroissent ensuite avec le temps d'exposition, mais les éprouvettes ne montrent pas de traces de dégradation, même après 8 mois. A 600 °C/1 mois, les pertes de résistances atteignent déjà 50 à 65 %. Dans l'ensemble, l'addition de laitier ou de cendre volante ne prouve pas une amélioration des propriétés mécaniques. L'ensemble des résultats obtenus permet d'affirmer que les changements les plus notables se produisent au cours du 1er mois d'exposition.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021