Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée lundi 19 avril 2021 

Document

Article

Titre : LIANTS DE MONOPHOSPHATE DE MAGNESIUM OBTENUS A PARTIR DE SOLUTIONS DE PHOSPHATE D'AMMONIAQUE / MAGNESIUM MONOPHOSPHATE CEMENTS DERIVED FROM DIAMMONIUM PHOSPHATE SOLUTIONS / MAGNESIUMMONOPHOSPHATBINDER AUF BASIS VON AMMONIUMORTHOPHOSPHAT-LOESUNGEN
Réf. ATILH n°18647
Source : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH
(1983)
Auteur(s) : SUGAMA T.
et KUKACKA L. E.
Mots clés : FONDS ATILH / Phase / STRUCTURE / Essai / Préparation / TRAITEMENT THERMIQUE / TEMPERATURE / Vitesse réaction / Pâte ciment / Résistance compression / Magnésie / POROSITE / Solution / Chaleur hydratation / Hydrate / AMMONIUM / THERMOCHIMIE / PHOSPHATE / Propriété physicochimique / Stabilité thermique / Liants divers / Energie - Activation / MAGNESIUM PHOSPHATE
Résumé : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH, USA, MAI 83, V 13, N 3, 407-16.
Des liants à prise rapide à base de monophosphate de magnésium ont été préparés à partir d'un mélange de poudre d'oxyde de magnésium (MgO) et d'une solution aqueuse de phosphate d'ammoniaque (ADP) à 24 °C. L'énergie d'activation de la réaction de durcissement de la pâte de ciment est de 30,29 kcal/mole et la résistance en compression à 1 h d'environ 900 psi (6,2 MPa). Le principal hydrate formé est l'orthophosphate de magnésium de formule Mg3(PO4)2.4H2O ; MgNH4PO4.6H2O et Mg(OH)2 ont aussi été décelés. Le chauffage ultérieur du ciment à 1300 °C entraîne la conversion des trois hydrates précédents en une phase anhydre d'orthophosphate de magnésium Mg3(PO4)2. Le matériau obtenu présente une résistance en compression de 7000 psi (48,23 MPa) et une stabilité thermique à l'air à des températures supérieures à 1000 °C.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021