Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée vendredi 23 octobre 2020 

Document

Article

Titre : ACIER A PLUS FAIBLE TENEUR EN CARBONE POUR LES CHAINES DE FOUR ? UNE ETUDE PRELIMINAIRE MONTRE QUE L'IDEE MERITE UNE RECHERCHE / LOWER CARBON STEEL FOR KILN CHAINS ? PRELIMINARY STUDY INDICATES IDEA MERITS A LOOK / STAHL MIT NIEDRIGEREM KOHLENSTOFF FUER DIE OFENKETTEN
Réf. ATILH n°20772
Source : PIT AND QUARRY
(1984)
Auteur(s) : TANDO KN.
Mots clés : ACIER / ALLIAGE / CORROSION / NICKEL / FONDS ATILH / TEMPERATURE / Four ciment / ECHANGEUR CHALEUR / FLUAGE / MANGANESE / Dureté / CHROME / Procédé voie humide / AZOTE / OXYDATION / CARBONE / CHAINE / ACIER INOXYDABLE
Résumé : PIT AND QUARRY, USA, JUIL 84, V 77, N 1, 96-8
Comme le problème du chaînage se pose principalement dans la zone chaude, l'étude est limitée aux chaînes résistant à la chaleur dans le domaine 1000-2000 °F. Les alliages habituellement recommandés ont des teneurs en carbone comprises entre 0,2 et 0,6 % (HF, HH, HK, 49K). Le chrome et le carbone sont les deux éléments les plus importants pour respectivement la résistance à l'oxydation et la résistance au fluage ; ils forment des carbures qui améliorent la résistance au fluage à haute température. L'addition de nickel stabilise la microstructure austénitique (dureté) et améliore la résistance au fluage et à la corrosion aux hautes températures. La dureté est maintenue lorsque le nickel est remplacé dans les aciers, pour des mesures d'économies, par le manganèse. Récemment, de l'azote a été utilisé pour renforcer et stabiliser la matrice austénitique. L'alliage 49K semble avoir les meilleures propriétés mécaniques et l'une des raisons réside dans sa teneur en carbone la plus faible et sa ductilité la plus forte à température ambiante.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020