Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 18 avril 2021 

Document

Article

Titre : L'USURE DU REVETEMENT ROUTIER EN BETON ET DEGRADATIONS PAR LE GEL ET LE SEL DE DEVERGLACAGE D'APRES BOEHME / BOEHME ABRASIVE WEAR OF CONCRETE ROAD SURFACING AND DEGRADATIONS BY FROST AND THAWING AGENTS / BOEHME-VERSCHLEISS VON STRASSEN-OBERBETON UND FROST-TAUSALZ-SCHAEDEN
Réf. ATILH n°21059
Source : ZEMENT UND BETON (VIENNA)
(1985)
Auteur(s) : SOMMER H.
Mots clés : BETON / FONDS ATILH / Malaxage / Contrôle qualité / Chantier construction / Sel de déverglaçage / USURE / Gel dégel / AIR OCCLUS / Revêtement routier / Déterioration / ECHANTILLONNAGE / Corps broyant / Gros granulat / Granulat fin / Carotte / Norme ON
Résumé : ZEMENT UND BETON (VIENNA), AUT, 1-85, V 30, N 1, 28-31
Selon la nouvelle version de la norme autrichienne B 3126, l'échantillon de béton doit être dégrossi à la meule jusqu'à ce que l'usure progresse linéairement avec la sollicitation. Seulement à partir de là commence la véritable période de contrôle totalisant 486 m linéaires de meulage. L'usure maximale admise selon BOHME est de 20 cm3 pour 50 cm2. L'emploi d'un granulat de 22 mm au maximum peut, d'après BOHME, occasionner une usure moindre qu'un gros granulat de 32 mm. Les dégradations provoquées par le gel et le sel de déverglaçage prouvent qu'il est indispensable d'ajouter un entraîneur d'air au béton en respectant un temps de malaxage de 50 s au minimum et un traitement de cure approprié.
Langue : Allemand

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021