Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 25 novembre 2020 

Document

Article

Titre : ANALYSE QUANTITATIVE PAR DIFFRACTION DE RAYONS X DE L'ETTRINGITE, DE LA THAUMASITE ET DU GYPSE DANS LES BETONS ET MORTIERS / QUANTITATIVE X-RAY DIFFRACTION ANALYSIS OF ETTRINGITE, THAUMASITE AND GYPSUM IN CONCRETES AND MORTARS / QUANTITATIVE ROENTGENDIFFRAKTIONSANALYSE VON ETTRINGIT, THAUMASIT UND GIPS IN BETONEN UND MOERTELN
Réf. ATILH n°21352
Source : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH
(1985)
Auteur(s) : CRAMMOND NJ.
Mots clés : BETON / FONDS ATILH / EAU / PULVERISATION / Eau agressive / Environnement agressif / Résistance chimique / MORTIER / GYPSE / Détermination / Spectrométrie RX / Diffraction RX / Eau sulfatée / EAU MER / CHLORURE / Déterioration / Sulfate de calcium / ETTRINGITE / CHLOROALUMINATE / Sulfate de sodium / Sulfate de magnésium / Conservation échantillon / Thaumasite
Résumé : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH, USA, MAI 85, V 15, N 3, 431-41
Des échantillons de bétons préparés en laboratoire, contenant de l'ettringite, de la thaumasite, du gypse, des pourcentages variés de cendres de combustible pulvérisé (0 à 10 %) et ayant subi l'attaque des sulfates - du fait de séjours prolongés dans différents milieux agressifs (eau, solutions de Na2SO4, MgSO4, eau de mer) - sont étudiés quantitativement par diffraction X en utilisant une méthode d'étalonnage avec étalon interne, à partir d'échantillons renfermant des mélanges connus de ces minéraux. L'ettringite constitue le minéral prédominant ; la thaumasite n'est détectée qu'à la surface de 3 cubes et le gypse ne se trouve en quantité importante qu'à la surface des cubes conservés dans la solution de sulfate de magnésium. La pénétration des sulfates est inversement proportionnelle à la teneur en cendres -tendance moins affirmée pour les échantillons soumis à l'eau de mer- l'attaque la plus forte se faisant dans la solution de MgSO4 forte. Les cubes ayant subi une pulvérisation d'eau de mer ne présentent aucun signe d'attaque. Une bonne corrélation existe entre la concentration en sulfate et le degré de détérioration. La quantité de chloroaluminate trouvée dans les échantillons ayant séjourné dans l'eau de mer, ne varie pas de façon appréciable avec la teneur en cendres.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020