Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 19 septembre 2021 

Document

Article

Titre : DURCISSEMENT PAR LA CARBONATATION DE LA CHAUX HYDRATEE / CEMENTATION BY THE CARBONATION OF HYDRATED LIME / VERBUND DURCH DIE KARBONATISIERUNG DES GELOESCHTEN KALKS
Réf. ATILH n°23378
Source : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH
(1986)
Auteur(s) : MOOREHEAD D R.
Mots clés : FONDS ATILH / DURCISSEMENT / HUMIDITE / PRESSION / TEMPERATURE / Carbonation / Hydroxyde de calcium / Concentration / PERMEABILITE / CARBONE DIOXYDE / CALCIUM CARBONATE / Diffusion / Epaisseur / Calcite / PRESSAGE
Résumé : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH, USA, SEP 86, V 16, N 5, 700-8
Les facteurs (pression, concentration, température et vitesse du CO2, aussi bien qu'épaisseur, température, perméabilité au CO2, humidité, et teneurs en Ca(OH)2 du produit compacté) contrôlant le durcissement par carbonatation de la chaux hydratée sont examinés et plusieurs hypothèses sont développées pour expliquer leur interaction. La vitesse à laquelle la carbonatation se manifeste dans un compact de chaux est contrôlée par la diffusion du CO2 vers le site de réaction. Les principaux facteurs impliqués sont la concentration en CO2 , la teneur en humidité et la perméabilité du compact. Un mécanisme de réaction possible pour le processus de durcissement est indiqué et la matrice examinée par MEB, DRX, analyse thermique et porosimétrie au mercure. La matrice est composée, en général, de variétés de carbonate de calcium le plus souvent amorphe ou très mal cristallisé. Les seules phases détectées par DRX sont, en faible pourcentage, Ca(OH)2 n'ayant pas réagi et la calcite. Dans certains cas, moins de 50 % du carbonate de calcium formé est présent sous forme de calcite cristalline. La microstructure des compacts se modifie pendant la carbonatation. Les plus gros pores sont remplis par le carbonate de calcium microcristallin ou amorphe sans aucune modification détectable du volume du compact. L'ATD montre que le carbonate pratiquement amorphe peut se fritter ou cristalliser selon un processus de diffusion superficielle à une température légèrement inférieure à celle correspondant à la décomposition thermique du carbonate.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021