Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 27 janvier 2021 

Document

Article

Titre : LES CIMENTS A FAIBLE CHALEUR D'HYDRATATION SONT-ILS LES PLUS FAVORABLES POUR PREVENIR LES FISSURES OCCASIONNEES PAR LA CHALEUR D'HYDRATATION ? / ARE LOW-HEAT CEMENTS THE MOST FAVOURABLE CEMENTS FOR THE PREVENTION OF CRACKS DUE TO HEAT OF HYDRATION ? / SIND NW-ZEMENTE DIE GUENSTIGSTEN ZEMENTE, UM RISSE INFOLGE HYDRATATIONSWAERME ZU VERMEIDEN ?
Réf. ATILH n°23492
Source : BETONWERK UND FERTIGTEIL-TECHNIK
(1986)
Auteur(s) : SPRINGENSCHMID R.
et BREITENBUECHER R.
Mots clés : BETON / FISSURATION / FONDS ATILH / HYDRATATION / TEMPERATURE / Contraintes mécaniques / Gradient température / DEFORMATION / Chaleur hydratation / Ciment à faible chaleur - Hydratation
Résumé : BETONWERK UND FERTIGTEIL-TECHNIK, ALL, NOV 86, V 52, N 11, 704-11
Les ciments à faible chaleur d'hydratation ont jusqu'ici été utilisés pour prévenir la formation de fissures susceptibles de survenir dans les structures soumises à une contrainte de déformation, en liaison avec l'évolution de la chaleur due à l'hydratation du ciment. En outre, l'application de mesures appropriées permet l'obtention d'une température maximale la plus basse possible. Cependant, ce n'est pas la température comme telle, mais la contrainte de déformation associée aux variations de température qui engendre des tensions conduisant à la fissuration. Le pouvoir calorifique de 300 kg de ciment Portland PZ 35 F totalement hydraté correspond à celui d'environ 3 l de fuel, ce qui permet l'échauffement de 45 °C, dans des conditions adiabatiques, d'un m3 de béton. Des indications pratiques de construction sont données : choix du ciment favorable et des adjuvants, température maximale et son échéance, réduction du risque de fissuration (nature des granulats et de la surface du béton jeune, isolation thermique du béton..).
Langue : Allemand

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021