Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 1 octobre 2020 

Document

Article

Titre : ACTIVATION DES SOLIDES PAR BROYAGE MECANIQUE. CONSEQUENCE SUR L'ETUDE CALORIMETRIQUE DE LA VITESSE D'HYDRATATION DE L'ANHYDRITE ORTHORHOMBIQUE / ACTIVATION OF SOLIDS BY MECHANICAL GRINDING. CONSEQUENCIES FOR CALORIMETRIC INVESTIGATION ON THE HYDRATION RATE OF ORTHORHOMBIC ANHYDRITE / AKTIVIERUNG VON FESTSTOFFEN DURCH MECHANISCHE MAHLUNG. AUSWIRKUNGEN AUF DIE KALORIMETRISCHE UNTERSUCHUNG DER HYDRATATIONSGESCHWINDIGKEIT DES ORTHORHOMBISCHEN ANHYDRITS
Réf. ATILH n°23615
Source : THERMOCHIMICA ACTA
(1985)
Auteur(s) : MURAT M.
et EL HAJJOUJI A.
Mots clés : FONDS ATILH / STRUCTURE / Surface / HYDRATATION / Broyage / GYPSE / Vitesse réaction / ETAT SOLIDE / Activation / Sulfate de calcium / Chaleur hydratation / Reproductibilité / Forme / CRISTAL / CALORIMETRIE / Réactivité / Activation mécanique
Résumé : THERMOCHIMICA ACTA, HOL, 1985, N 85, 119-22, F.1259
L'hydratation du CaSO4 orthorhombique, même en présence d'un activateur chimique est un phénomène à vitesse lente. Le broyage, en augmentant la réactivité des nouvelles surfaces, augmente fortement la vitesse d'hydratation et permet l'utilisation de la calorimétrie pour effectuer des études cinétiques comparatives de la réaction. Les défauts et les sites superficiels créés par le broyage jouent un rôle important dans le processus d'hydratation et les nouvelles surfaces sont très sensibles à la vapeur d'eau atmosphérique. Les conditions de broyage influent fortement sur la reproductibilité des résultats.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2020