Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 27 janvier 2021 

Document

Article

Titre : L'INFLUENCE DE LA TEMPERATURE SUR LE COMPORTEMENT A LA PRISE DES CIMENTS ALUMINEUX REFRACTAIRES / THE EFFECT OF TEMPERATURE UPON THE SETTING BEHAVIOUR OF REFRACTORY CALCIUM ALUMINATE CEMENTS / TEMPERATUREFFEKT AUF DAS ERSTARRUNGSVERHALTEN FEUERFESTER KALZIUMALUMINAT-ZEMENTE
Réf. ATILH n°23779
Source : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH
(1986)
Auteur(s) : BUSHNELL WATSON SM.
et SHARP J. H.
Mots clés : FONDS ATILH / Prise ciment / Rapport eau ciment / HYDRATATION / TEMPERATURE / Diffraction RX / Température ambiante / Chaleur hydratation / Ciment alumineux / Méthode mesure / Phase C2AH8 / Germination cristalline / Ciment usage réfractaire
Résumé : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH, USA, NOV 86, V 16, N 6, 875-84
Le temps de prise est déterminé par deux méthodes différentes : d'une part l'aiguille de GILLMORE et d'autre part un thermocouple enrobé dans la pâte de ciment. Le temps de prise augmente avec l'augmentation de la température, jusqu'à atteindre un maximum entre 26 et 30 °C pour 4 des 5 ciments alumineux réfractaires étudiés (teneur en alumine de 50 à 80 %). Ce ralentissement anormal n'est pas, par conséquent, limité à CA et au ciment fondu, comme indiqué par ailleurs, mais c'est le comportement attendu pendant l'hydratation des ciments à haute teneur en alumine. Ce temps de prise maximal n'est pas observé pour le Secar 80 ; au lieu de cela, le temps de prise diminue avec l'augmentation de la température, spécialement entre 15 et 25 °C. La vitesse de consommation de CA pendant les premières 24 h d'hydratation déterminée par DRX indique également un ralentissement à 30 °C, comparé à 20 °C pour le Secar 51 et le Secar 71. Le comportement anormal ne peut être dû à la présence de C2S qui est absent, en pratique, dans la plupart des ciments étudiés. La variation du temps de prise du Secar 71, déterminé par la méthode du thermocouple, est en pratique indépendante du rapport E/C. Le ralentissement du temps de prise entre 20 et 30 °C peut être associé à la nucléation difficile de C2AH8.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021