Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée vendredi 17 septembre 2021 

Document

Article

Titre : CARBONATATION DES COULIS GEOTHERMIQUES. 2. ATTAQUE DU CO2 A 250 DEGRES CELSIUS / CARBONATION OF GEOTHERMAL GROUTS. 2. CO2 ATTACK AT 250 CENTIGRADES / KARBONATISIERUNG DER FUER GEOTHERMISCHE VERWENDUNG BESTIMMTEN EINPRESSMOERTEL. 2. CO2-ANGRIFF BEI 250 GRAD CELSIUS
Réf. ATILH n°23796
Source : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH
(1987)
Auteur(s) : MILESTONE N. B.
et SUGAMA T.
et KUKACKA L. E.
et CARCIELLO N.
Mots clés : CIMENT / CORROSION / FONDS ATILH / Basicité / Résistance compression / Carbonation / Hydroxyde de calcium / SILICE / LIANT HYDRAULIQUE / POROSITE / PERMEABILITE / Hydrate / CARBONE DIOXYDE / Ion / Coulis / Calcite / PHASE C2S4H / Phase C6S6H
Résumé : CEMENT AND CONCRETE RESEARCH, USA, JAN 87, V 17, N 1, 37-46
L'augmentation de résistance observée lors de l'addition de silice est due à la formation graduelle de xonotlite, liant puissant, alors que la chute de résistance après 35 % est probablement due à la présence de truscottite, et à une quantité globale plus faible de liant. Les produits de carbonatation des coulis géothermiques sont perméables permettant une certaine carbonatation vers le centre des échantillons ce qui réduit l'alcalinité et l'aptitude à protéger les gaines. Les échantillons contenant moins de 10 % de silice ajoutée, forment des hydrates, qui une fois carbonatés, forment une couche étanche de calcite ralentissant la pénétration du CO2. La perméabilité supérieure des coulis carbonatés permet une pénétration plus rapide des Cl- amenant la corrosion des gaines. A 250 °C, toutes les phases silicate de calcium sont attaquées par le CO2 dissous.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021