Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 21 avril 2021 

Document

Article

Titre : INFLUENCE DE LA DEGRADATION DU BETON SUR L'ENROUILLEMENT DES ARMATURES / THE INFLUENCE OF THE DETERIORATION OF CONCRETE ON THE RUSTING OF REINFORCEMENTS
Réf. ATILH n°23813
Source : BULLETIN DE LIAISON DES LABORATOIRES DES PONTS ET CHAUSSEES
(1986)
Auteur(s) : RAHARINAIVO A.
et BREVET P.
et PANNIER G.
et GRIMALDI G.
Mots clés : ACIER / ARMATURE / BETON ARME / CORROSION / FISSURATION / FONDS ATILH / MORTIER / ELECTRODE / CHLORURE / Carbonation / Déterioration / CARBONE DIOXYDE / Forme / Diffusion / Potentiel électrique / PREVISION / Eclatement
Résumé : BULLETIN DE LIAISON DES LABORATOIRES DES PONTS ET CHAUSSEES, FR, SEP-COT 86, N 145, 31-6
La dégradation d'éprouvettes de mortier et de béton armés confectionnées avec du CPA 55 est due soit à la carbonatation, soit à une pénétration de chlorures. L'influence de la géométrie des fissures du béton sur l'étendue de la corrosion des armatures est étudiée. L'état des armatures est évalué d'une façon non destructive par des mesures de potentiel d'électrode Ec et, à la fin des essais, par des examens visuels. Le potentiel d'électrode d'une armature, dont la valeur dépend de l'emplacement de l'électrode de référence à la surface du béton, permet généralement de connaître l'état d'enrouillement d'une armature. Mais la présence de fissures dans le béton de recouvrement peut conduire à des valeurs de Ec qui ne correspondent pas à l'état de conservation des aciers. Par ailleurs, les résultats confirment que les aciers dans les bétons peuvent se corroder même si le béton n'est pas totalement carbonaté (pH > 9,1), lorsque la teneur en chlorures est assez élevée. Ainsi, la corrosion des aciers est liée à la diffusivité de l'anhydride carbonique et à celle de l'ion chlorure dans le béton de recouvrement. La diffusivité des ions chlorures permet d'estimer les teneurs en chlorures dans le béton, donc de prévoir la possibilité d'enrouillement des aciers. Sur le plan pratique, la corrosion est dangereuse lorsque la quantité de rouille formée est assez importante pour faire éclater le béton de recouvrement.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021