Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée samedi 4 décembre 2021 

Document

Article

Titre : CIMENTS A DURCISSEMENT RAPIDE POUR LA REPARATION DES STRUCTURES EN BETON / RAPID HARDENING CEMENTS FOR REPAIR OF CONCRETE / SCHNELL ERHAERTENDE ZEMENTE FUER DIE REPARATUR VON BETONSTRUKTUREN
Réf. ATILH n°23838
Source : ACI MATERIALS JOURNAL
(1987)
Auteur(s) : POPOVICS S.
et RAJENDRAN N.
et PENKO M.
Mots clés : BETON / CIMENT / FONDS ATILH / HYDRATATION / MORTIER / Spectrométrie IR / Diffraction RX / Pâte ciment / Résistance compression / REPARATION / MICROSCOPIE ELECTRONIQUE BALAYAGE / Chaleur hydratation / Hydrate / MAGNESIUM / MAGNESIUM PHOSPHATE
Résumé : ACI MATERIALS JOURNAL, USA, JAN-FEV 87, V 84, N 1, 64-73
Un tel matériau doit avoir des propriétés spéciales, une résistance élevée au premier âge, un temps de prise assez long et une facilité à se fixer sur l'ancien béton. L'utilisation de tels matériaux réduit le temps d'interruption d'utilisation de la structure à réparer. Les essais effectués révèlent que les ciments à base de phosphate de magnésium, MPC et MPH, développent les résistances en compression, le plus rapidement. Les études physico-chimiques (diffraction X, MEB, IR) fournissent une information limitée sur la nature du processus d'hydratation de ces ciments. Il semble que le phosphate ammoniaco-magnésium monohydraté soit le principal produit formé quand l'hydratation est rapide, l'hexahydrate se formant principalement quand l'hydratation est lente.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021