Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée dimanche 5 décembre 2021 

Document

Article

Titre : ETUDE DES AEROSOLS SALINS PROCHES DE L'OCEAN ET LEUR TENEUR DANS LE BETON / AEROSOL SALT SURVEY NEAR THE OCEAN AND ITS CONTENT IN CONCRETE / STUDIE DES SALZGEHALTS DER KUESTENLUFT UND DES SALZGEHALTS IM BETON
Réf. ATILH n°23912
Source : TRANSACTIONS OF THE JAPAN CONCRETE INSTITUTE
(1986)
Auteur(s) : HAMADA S.
et HINO SI.
et KANEYUKI K.
et HASEGAWA H.
Mots clés : BETON / FONDS ATILH / Rapport eau ciment / PULVERISATION / Environnement agressif / MORTIER / EAU MER / SEL / Chlorure de sodium
Résumé : TRANSACTIONS OF THE JAPAN CONCRETE INSTITUTE, JAP., 1986, V 8, 153-60, 10 F., 2 T., PHOT. 1, 3 R., C.420
La teneur en sel diminue presque exponentiellement avec la diminution du rapport E/C et avec l'augmentation de la distance par rapport à la surface. Les relations temps/teneur en sel sont approximativement linéaires quand le temps est porté sur une échelle logarithmique. Les sels, en aérosol dans l'atmosphère, pénètrent aisément dans le mortier et leur comportement est le même que dans le cas de pulvérisation d'eau de mer. La pénétration saline dans le mortier peut facilement être estimée à partir des propriétés telles que rapport E/C, vitesse annuelle du vent et distance par rapport à la côte. La quantité de sel en aérosol près des côtes dépend fortement de la distance à la côte et de la vitesse du vent.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021