Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mercredi 21 avril 2021 

Document

Acte de Congrès

Titre : Evaluation des méthodes d'essai rapides pour caractériser les granulats vis-à-vis de l'alcali-réaction / Evaluation of rapid test methods for detecting alkali-reactive aggregates
Réf. ATILH n°28464
Edition : ? - 1990
Source : : 1990
Auteur(s) : HOOTON RD.
et ROGERS CA.
Mots clés : FONDS ATILH / GRANULAT / Rapport eau ciment / Procédé / MORTIER / LIXIVIATION / Alcali réaction / Expansion volume / DETECTION / Réactivité / Essai accéléré
Résumé : Canadian developments in testing concrete aggregates for alkali-aggregate reactivity, march 1990, Toronto, Downsview, ON: Ministry of Transportation, CAN, 1990, 10-16, SYM.66
Douze granulats sont étudiés au moyen d'essais sur barres de mortier en utilisant d'une part la méthode ASTM C 227, et d'autre part les méthodes rapides d'Oberholster et Davies (14 jours dans NaOH à 80 °C), Chatterji (8 à 20 semaines dans NaCl à 50 °C), Duncan (100 % HR à 64 °C), Nishibayashi (ajout de NaOH lors de la préparation des barres et traitement en phase vapeur à 125 °C pendant 4 h), et Tang (conservation en phase vapeur à 125 °C, puis autoclavage dans une solution de KOH à 150 °C pendant 6 h). La méthode NBRI d'Oberholster et Davies se révèle comme la plus prometteuse sous l'angle de la distinction entre les granulats non réactifs, douteux et réactifs. Les limites de 0,10 et 0,25 % proposées pour l'expansion permettent de distinguer les granulats non réactifs et très réactifs, mais dans le cas d'expansions comprises entre ces deux limites un essai ultérieur est nécessaire. La procédure d'essai peut être simplifiée en utilisant un rapport E/C fixé à 0,50 et en ne lavant pas les granulats.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021