Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée mardi 20 avril 2021 

Document

Article

Titre : Influence de la nature de la phase liante et des conditions de cure sur la résistance à la propagation de fissures des mortiers / Influence of binding phase characteristics and curing conditions on crack growth resistance of mortars
Réf. ATILH n°29006
Source : Materials and structures
(1991)
Auteur(s) : BASCOUL A.
et DETRICHE CH.
et RAMODA S.
Mots clés : FISSURATION / Résistance mécanique / FONDS ATILH / Adujant béton / Traction flexion / Charge / MORTIER / Type ciment / RUPTURE / DEFORMATION / Age béton / Conservation échantillon
Résumé : Materials and structures, FRA, 1991, 24, n 140, 129-136
La résistance à la propagation de fissures du mortier ou du béton est liée d'une part aux caractéristiques de la phase granulaire, d'autre part à celles de la matrice et des auréoles de transition. Le rôle des caractéristiques de la phase liante sur la résistance à la propagation de fissures des mortiers est examiné ici plus particulièrement. Celle-ci est déterminée en mode I en utilisant un essai de flexion trois points, contrôlé en déplacement, sur des éprouvettes 7 x 7 x 28 cm préalablement entaillées (profondeur relative de l'entaille égale à 0,5). Le rôle de la nature du liant (ciment blanc 55, CPA 55 R, CPJ 45, CLK 45, ciment fondu), de certains adjuvants (accélérateur et retardateur de prise, entraîneur d'air) et des conditions de cure (conservation dans l'eau, traitement ou non, pendant un jour, dans un courant d'air de vitesse 2,5 m/s, puis ambiance à 20 °C et 60 % HR) est analysé. L'air entraîné réduit la résistance à la fissuration. La conservation dans l'eau, si elle retarde l'initiation du processus de fissuration, ne conduit pas à une résistance globale à la fissuration améliorée. Des valeurs de GF identiques peuvent masquer des comportements différents.
Langue : Français

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021