Site Web EMD Recherche simple Recherche avancée jeudi 23 septembre 2021 

Document

Article

Titre : Influence de SO2 et de CO2 sur la pâte de ciment / On the effect of SO2 and CO2 on cement paste
Réf. ATILH n°29109
Source : Cement and concrete research
(1991)
Auteur(s) : SCHOLL E.
et KNOEFEL D.
Mots clés : Résistance mécanique / FONDS ATILH / COMPRESSION / SOUFRE DIOXYDE / MORTIER / POLLUTION / Carbonation / POROSITE / Pâte durcie ciment / Concentration / SULFATE / CARBONE DIOXYDE / Atmosphère agressive
Résumé : Cement and concrete research, USA, 1991, 21, n 1, 127-136
L'influence d'atmosphères enrichies en SO2 et CO2, par comparaison avec une atmosphère enrichie seulement en CO2, est étudiée sur des éprouvettes de mortier, préparé avec trois types de ciment (ciment de haut fourneau, ciment Portland, ciment blanc) et deux rapports E/C (0,42 et 0,58), conservées dans l'eau à 20 °C pendant 7 jours, puis sous une HR de 65 % pendant les essais. Les échantillons sont examinés après 28, 56 et 90 jours. Les concentrations en CO2 et SO2 choisies sont environ 10 fois (CO2) et 1000 fois (SO2) plus élevées que les concentrations de gaz nocifs mesurées dans les atmosphères polluées urbaines ou industrielles de l'Allemagne de l'Ouest. SO2 provoque une nouvelle formation de gypse et des variations de couleur. Des teneurs en sulfate élevées sont seulement détectables près de la surface (0-5 mm). La sulfatation entraîne la formation d'une croûte cristalline de gypse qui atteint une épaisseur maximale de 0,5 mm après 90 jours, alors que des profondeurs de carbonatation de 6 mm sont mesurées. Les mauvaises qualités du mortier (rapports E/C élevés, résistances les plus faibles) facilitent la réaction avec le sulfate : le mortier de ciment Portland fixe un peu moins de sulfate que le mortier de ciment de haut fourneau.
Langue : Anglais

André Tardy  © Centre de Documentation @ Ecole des Mines de Douai - 2002-2021